Commission – Construction du nombre et calcul renforcé

Objectifs et perspectives :
Dans un premier temps, la commission a défini quatre orientations clés du champ Nombre et calcul au programme de mathématiques de cycle 3. Ces orientations semblent effectivement essentielles à une construction efficiente de la numération à ce stade de la scolarité. Il s’agit :
1) Des grands nombres.
2) De l’introduction des fractions.
3) De l’introduction des décimaux.
4) Du calcul mental au service de la compréhension du nombre.
Seront proposés dans un deuxième temps, des outils à destination des enseignants et des formateurs (repères de progressivité, séquences, outils, ressources…).

Composition de la commission :
– Augustin RANGOMATE – Directeur Circonscription n°2.
– Manuel SANQUER – Directeur Circonscription n°8.
– Corinne FEREY – Directrice Circonscription n°3.
– Alain CORDIOLI – CPAIEN Circonscription n°7.
– Déana WONG – CPAIEN Circonscription n°11.

En savoir plus...
Vue 1 fois
Commission – Maths et les autres disciplines

Parce que « Le monde est mathématique » …

Sous la direction de Cédric VILLANIE (médaillé FIELDS 2010), le journal Le Monde a lancé « Le monde est mathématique ». Quel en est l’objectif ? Aiguiser le regard de tous, pour que chacun perçoive les propriétés mathématiques dans son environnement immédiat. Car, celles-ci, chacun les perçoit, de manière consciente ou inconsciente.

Construisons du lien entre les mathématiques et les autres disciplines …

Un des objectifs de l’école est d’expliquer et d’outiller les élèves pour qu’ils puissent comprendre le monde. Aussi, la commission se propose de rendre consciente, à leurs yeux, en quoi les mathématiques aident à mieux comprendre le monde dans lequel ils évoluent.

Alors, on danse !

Puisque les mathématiques et les autres sciences se nourrissent mutuellement, découvrons ici comment mathématiques et danse peuvent être étroitement liées.

Andy CHANSAUD – CPC.
Heinui TEURURAI- CPC.
Harrys VAN-BASTOLAER – Directeur d’école.
Vairea LAURENS – Directrice d’école.
Vaimiti COMMINGS – PLC.
En savoir plus...
Vue 1 fois
Commission – Maths et Jeux

« La place du jeu renforcée dans les apprentissages »

« Dynamisons l’apprentissage des mathématiques ! Utilisons tous les possibles, amusons-nous, surprenons-nous, c’est la meilleure façon d’intéresser nos élèves !!! »

Partant du principe que chaque élève apprend à son rythme et à sa façon, il apparaît évident qu’une pratique de la pédagogie différenciée doit être mise en place : le jeu en est un moyen.

De plus, l’utilisation de jeux ou supports ludiques en classe permet à l’enseignant de se situer dans un autre rapport avec ses élèves.

Jeux éducatifs ≠ jeux pédagogiques

  • « jeux éducatifs » sont des produits finis, vendus dans le commerce avec cette appellation.
  • En revanche, les « jeux pédagogiques » sont des jeux créés par les enseignants en fonction de leurs besoins dans les classes. Le but est ici de concilier les deux avantages principaux du jeu (la motivation et la simulation) avec des objectifs pédagogiques.

Intérêts du jeu pédagogique

  • Permet de varier les apprentissages
  • Permet de rendre l’élève actif
  • Motive les élèves
  • Facilite la compréhension
  • Facilite la concentration
  • Facilite la mémorisation
  • Permet aux élèves de s’approprier des faits, des concepts, des mécanismes.
  • La part de hasard atténue la crainte de l’erreur et de l’échec
  • Se met en place le savoir vivre ensemble
  • Permet de travailler en pluridisciplinarité

Différentes applications du jeu

  • Pour introduire une nouvelle approche
  • Pour faire assimiler une notion à priori rébarbative
  • Pour souder un groupe très hétérogène
  • Pour faire participer l’ensemble des élèves
  • Pour provoquer un changement de rythme
  • Pour remotiver un groupe endormi
  • Si le groupe d’élèves est difficile

Le jeu nous offre tant d’avantages, qu’il serait dommage de ne pas en profiter.

A vos jeux, prêts, « math’ez » !!!!!!!

En savoir plus...
Vue 1 fois
Commission – Maths et Numérique

Le numérique dans l’enseignement des mathématiques

Initiation à la programmation informatique

Enjeux au niveau des apprentissages

La culture numérique est une condition pour la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise. Et en ayant cette culture numérique, les élèves acquièrent une certaine autonomie essentielle dans leur futur et autant dans leur vie professionnelle et personnelle. Ils doivent savoir qu’ils ne sont pas que des utilisateurs d’outils numériques conçus par d’autres et qu’ils peuvent eux-mêmes créer leurs propres outils : il faut les amener à penser et à innover par eux-mêmes.

Ainsi, la programmation informatique initiée à l’école contribue à une meilleure compréhension du monde numérique et à l’émergence d’une nouvelle forme de pensée. L’engagement de chacun dans ces nouveaux modes d’apprentissage, à travers des expériences, en mode projet ou par essai-erreur, favorise la rigueur réflexive et syntaxique que traduisent ces activités.

L’initiation à la programmation informatique à l’école ouvre aussi la porte à d’autres apprentissages.

 

Intérêts pédagogiques

L’initiation à la programmation informatique favorise le développement des compétences relatives à des notions mathématiques comme la structuration de l’espace, à la pensée algorithmique et aux stratégies de résolution de problèmes.

 

Eléments de progressivité

  • Phase préparatoire avec des activités en débranché (souvent en lien avec d’autres domaines disciplinaires).
  • Activités sur quadrillage avec réinvestissement du codage.
  • Activités en ligne ou sur tablettes.
  • Activités avec les robots.
En savoir plus...
Vue 1 fois